Louis-Marie Jullien, (1904-1982), tapisseries du XXè siècle, Aubusson .

Louis-Marie Jullien, (1904-1982), tapisseries du XXè siècle, Aubusson . 150 150 Véronique Dumont Castagné

Ce fut un vrai bonheur de découvrir il y a quelques jours sur les murs du casino Bellevue de Biarritz une paire de  très belles tapisseries de Louis-Marie Jullien évoquant  un océan abstrait sillonné par des poissons non moins graphiques. Cet artiste lié à Picart le Doux évolue dans la deuxième partie de sa vie vers l’abstraction.Peu  avant sa mort, il a fait don de son atelier au musée départemental de la tapisserie à Aubusson.

L’examen de la  deuxième tapisserie ‘l’éveil’  (circa  années 70),  infirme ce qui est dit plus haut.  Cafetière, tasses, croissants  s’inscrivent dans l’embrasure d’une  fenêtre  et sont  résolument réalistes. Cependant d’autres éléments comme  la corbeille de raisins, la femme-vigne, les oiseaux messagers au trèfle à quatre feuilles et surtout les yeux ouverts disposés en semis, sont les évocations bibliques à peine voilées  de la lumière, de la providence, de l’amour:

« tes yeux sont des colombes »  cantique des cantique  

D’après Louis-Marie JULLIEN (1904-1982), circa 1970, L’Eveil, Tapisserie tissée main dans les ateliers Berthaut à Aubusson.